Sugestão de Leitura: « Acteurs locaux et patrimoine immatériel: le rôle des villes historiques de la Méditerranée »

livro-sobre-patrimonio-imaterial.jpg

Acteurs locaux et patrimoine immatériel: le rôle des villes historiques de la Méditerranée
Autores: Djamil Aissani, Giovanni Lobrano, Abdelkader Sid Ahmed
Edição: Publisud (1 Outubro 2004)
Descrição Física: 335 p. ISBN-10: 2866009878
ISBN-13: 978-2866009878

Sobre o livro:

L’expérience et l’activité de la Conférence Permanente des Villes Historiques de la Méditerranée ont montré que la thématique de la sauvegarde et de la gestion du patrimoine, qui relève également du VIe Séminaire International de la CPVHM à Béjaïa, tout en se référant à l’irréductible individualité des situations locales, peut tirer profit d’une gestion transnationale des activités de valorisation, dans lesquelles les villes, les institutions locales et centrales qui sont confrontées à une problématique commune, peuvent atteindre leurs objectifs et développer leurs capacités, visant à l’harmonisation des programmes et des politiques d’intervention. Comme on le sait, il existe un haut degré de connexion entre la mise en valeur du patrimoine culturel et l’amélioration de la qualité de vie dans les villes. En même temps, l’économie et la culture internationales reconnaissent au patrimoine historique une valeur fondamentale de ressource économique et privilégient des actions de réhabilitation visant non seulement des objectifs de promotion culturelle, mais également de dynamisation économique et productive. Par ailleurs, ce volume postule l’hypothèse d’une liaison étroite entre la problématique de la sauvegarde du patrimoine, le rôle des institutions locales comme acteurs de gestion du territoire et leur fonction décisive en tant qu’articulation entre les décisions du niveau national-international et les exigences de vie et de participation démocratique des sociétés locales. Dans ce domaine, l’ouvrage fait référence à un double ordre d’expériences: (1) un Projet de recherche-action, organisé dans le cadre du Programme EUROMED Héritage II, élargi à la région méditerranéenne dans son ensemble, à partir d’une approche du patrimoine fondée sur la valorisation des savoir-faire locaux des sociétés méditerranéennes et (2) l’activité de réhabilitation et de mise en valeur de la Vieille Ville de Bethléem, où la valorisation des savoir-faire locaux a été replacée dans le contexte de la restauration et récupération du patrimoine architectural, ainsi que dans le cadre de la mise en valeur du patrimoine culturel local dans son ensemble. Cette approche a permis d’interpréter de façon tout à fait innovante le thème de la  » construction  » de l’institution municipale en tant qu’acteur principal de gestion du territoire. L’hypothèse de départ des actions citées est basée sur un certain nombre d’acquis synthétiquement indiqués comme suit:
1) L’élargissement de la notion de « patrimoine culturel » aux savoir-faire locaux, composante fondamentale des identités culturelles méditerranéennes.
2) La reconnaissance de l’utilité et de l’importance des leçons tirées des expériences réussies ne doit pas se traduire par un pur et simple transfert d’expériences, connaissances, modèles et techniques, mais par la mise en place d’un partenariat euroméditerranéen, dans l’esprit de la Conférence de Barcelone.
3) La mise en place d’actions de valorisation doit coupler activité de recherche et de connaissance, à des projets pilotes qui sont à la fois spécifiques aux filières transnationales de savoir-faire et, en même temps, compatibles avec les caractéristiques des identités culturelles locales.
4) La mise en œuvre de politiques de valorisation du patrimoine fondées sur les savoir-faire, ne pourra se faire qu’à travers la participation d’une pluralité d’acteurs, institutionnels et non institutionnels (collectivités locales, associations de citoyens et de producteurs, Chambres de Commerce et de Métiers, Universités et Centres de Recherche Technique et pour l’Innovation, etc.). Le rapport de tous ces acteurs avec les institutions publiques locales représente le nœud crucial d’un  » pacte  » visant à intégrer les différentes instances économiques, culturelles et sociales dans un programme de valorisation unitaire et intégré du patrimoine.

Sobre os autores:

Djamil Aissani – professeur de mathématiques à l’Université de Béjaïa; président du GEHIMAB, Béjaïa.
Giovanni Lobrano – professeur de droit romain et doyen de la Faculté de Droit de l’Université de Sassari ; vice-directeur de l’ISPROM.
Abdelkader Sid Ahmed – chercheur à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), Paris; professeur IEDES – Université de Paris I Panthéon – Sorbonne, coordinateur général du Programme Euromed  » Filières innovantes.  »

O livro está disponível na Amazon.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , ,

2 Réponses to “Sugestão de Leitura: « Acteurs locaux et patrimoine immatériel: le rôle des villes historiques de la Méditerranée »”

  1. Isabel victor Says:

     » L’élargissement de la notion de “patrimoine culturel” aux savoir-faire locaux, composante fondamentale des identités culturelles méditerranéennes »

    Muito interessante !

    BlogAbraço

  2. Isabel victor Says:

    Em breve programa do XII Atelier Internacional do Minom, dias 26,27 e 28 de Outubro 2007, em Lisboa e Setúbal.

    saudações museológicas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :